la eCulture

–> 3 ou 4 emplois par périmètre géographique 

L’idée est ici de dépasser les barrières grandissantes du numérique qui isolent encore des milliers de personnes d’un mode de communication et d’interaction qui va rapidement devenir extrêmement courant voire totalement indispensable pour le reste la société.

Deux démarches complémentaires pour développer la eCulture pour tous :

  • 1/ développer la « eAisance » !!

En effet, tout le monde n’est pas aussi à l’aise devant l’outil informatique, et que dire des réseaux internet et des communautés virtuelles… pour certains c’est de la magie noire… et pourtant il s’agit surtout d’un formidable levier de vitalité ! A cet endroit de tension et d’évolution à deux vitesses, il me paraît plus qu’intéressant que des personnes au départ elles aussi isolées (parce que sans emploi ou en rupture) déploient leurs talents pour œuvrer à ce rapprochement, en partenariat avec des publics âgés ou des collectivités rurales. C’est une autre raison, et un autre support pour réussir à transformer l’étiquette d’ « aidés » en « aidants ». Et quels meilleurs interlocuteurs auprès de populations qui vivent des situations malheureusement stigmatisantes que des personnes qui ont pu connaître ce type de situation, mais qui « transforment l’essai » par leur mise au travail dans ce projet de sensibilisation et d’entre-aide ?

La démarche à envisager ici s’appuierait sur possiblement plusieurs aspects : des réunions auprès des aînés dans leur clubs associatifs ou au sein des mairies, ou à la demande au domicile de la personne. Il s’agirait peut être de concevoir avec des partenaires politiques tels que le conseil régional, une mise à disposition d’ordinateurs adaptés pour ces publics « en formation ».

A partir de cette approche pédagogique, il serait possible d’envisager des actions conjointes entres les aînés et les scolaires, ou les aînés entre eux, ou les aînés et la Ville au regard de nouveaux eProjets !

Il s’agira aussi bien sûr d’aider ces personnes à ne pas être victimes des malversations sur le net.

  •  2/ construire un site collaboratif tel une adresse virtuelle où se rencontrer !

Il s’agit à plus grande échelle, de mettre en route un site collaboratif où toutes les personnes possédant un ordinateur, une tablette, un smartphone, puisse interagir avec son voisin, la politique locale en cours, les commerçants de la rue, tant pour proposer un service ou un événement à diffuser, répondre à une annonce d’entraide de proximité ou bien solliciter un partenariat avec des personnes aux alentours. Ce site est déjà en création, la version en application va suivre, mais il a besoin pour voir le jour de crédits et  d’encouragements !

Là encore le chantier est d’une telle ampleur qu’avec une aide sérieuse pour promouvoir une insertion professionnelle d’utilité générale, il serait possible de mettre rapidement 3 ou 4 personnes au travail sur ce projet.

>>>> page suivante : création d’une plateforme ESS

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Welcome to the puta mierda. |
revolution made in france |
Fundacion Santa Teresa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Réserve du 3ème RAMa
| On s'installe à Lyon !
| Lesamisdemonblog